Une rénovation indispensable

La genèse

Le lancement de l’Agenda 21 nous imposait comme une évidence de changer le logotype de la Ville de Falaise qui nous a représenté durant de nombreuses années. En effet, alors que nous entrons chaque jour un peu plus dans le 21ème siècle, la communication de notre territoire devient un enjeu crucial pour sa représentativité. Et dans une dynamique de nouveaux projets foisonnants autour de l’Agenda 21, il devenait indispensable de créer un univers cohérent et de vous présenter un projet global structuré tant sur le fond que sur la forme, représentant au mieux notre territoire.

 

Comment ?

Un univers graphique complet est donc en préparation afin de permettre à tous les Falaisiens de repérer facilement les informations, les documents ou encore les évènements organisés par la Ville de Falaise. Ainsi, la première étape de ce travail de cohérence graphique est l’élaboration d’un logo impactant, d’une image forte, à la fois claire, puissante et précise, mais aussi optique, graphique et poétique.

Le logo doit incarner la vocation de l’entité, son implantation et son savoir-faire. C’est un signe de reconnaissance et une façon de se distinguer. C’est la « carte d’identité » de la Ville de Falaise.

Nous avons donc souhaité qu’il incarne à la fois les origines historiques de notre cité (le château), la géographie de notre territoire et sa réalité topologique (la falaise), ainsi qu’une réussite économique (56.000 visiteurs par an au château) évidente pour notre territoire.

 

Un logo ne doit pas être isolé et n’est pas une fin en soi

Le choix qui a été fait laisse la part belle à la partie graphique de ce nouveau logo, tout en laissant libre cours à l’imagination de chacun pour le prolongement possible de ce logotype. En effet, il nous sera possible de l’utiliser avec ou sans sa partie textuelle, intégrant avec facilité des compositions graphiques différentes.

Il est la nouvelle image de Falaise, celle d’une ville où les 4 piliers de l’Agenda 21 (environnement, bien-être social, économie, gouvernance) vont être notre politique pour les années à venir.