1944 – Les bombardements détruisent la ville à 80 %.

Les donjons restent debout mais la chapelle et l’essentiel du collège sont détruits. Après la Seconde Guerre Mondiale, il s’ouvre progressivement au public.