1100 – Gonfroy Fitz Rou

Riche propriétaire du XIIème siècle, il décida de construire un hospice destiné à accueillir des vieillards, des voyageurs et des malheureux. Il prit cette décision suite au décès de froid de 2 pèlerins dans une de ces bâtisses. Il se fit ensuite moine dans le couvent saint Michel qu’il venait de fonder. C’est un des premiers et des plus grands bienfaiteurs de notre ville. La rue Gonfroy Fitz Rou, qui fut ainsi baptisée en 1970, est la rue de l’actuelle Médiathèque.