1780-1786 – Construction de la Mairie.

Falaise eût trois hôtels de ville successifs. Le dernier fut construit d’après les plans de Nicolas Gondoin architecte à Argentan. L’édifice de plan rectangulaire produit un effet monumental dû à sa position dominante à l’extrémité ouest de la place Guillaume le  conquérant, et surtout au traitement de sa façade principale. L’architecte souligne l’étage unique ; il l’élève sur un rez-de-chaussée traité en soubassement avec bossage continus ; il l’éclaire par des grandes fenêtres  rectangulaires forme pour laquelle il marque partout une nette prédilection, surmontant de petites baies en plein cintre dont l’étroitesse augmentant l’importance des trumeaux, donnant ainsi un  aspect plus massif au rez-de-chaussée ; il établit au centre de l’étage un ordre de quatre colonnes ioniques sous un fronton triangulaire formant avant-corps. Une corniche très saillante et un une balustrade de couronnement masquent le toit à croupes et à longs pans brisés, et les œils-de-bœuf éclairant le comble. Un grand perron mène  à la porte d’entrée en plein cintre encadré par deux niches. Elle donne accès à un vestibule occupant toute la largeur du bâtiment ; le jeu de colonnes  doriques engagées sur son pourtour et le recoupant en son milieu, créent l’illusion d’un vaste espace, et conduit le visiteur vers l’escalier rejeté au fond du vestibule. D’une forme simple, l’escalier tournant à deux volées droites occupe une cage dépouillée de  toute ornementation, où la lumière, abondante, accuse les formes sèches et dures de la rampe de fer forgé d’une rigueur très « moderne » en cette fin du XVIII siècle.